Latest Posts

Restez en contact

Inscrivez-vous sur le site pour commenter les articles, ou envoyez-nous des p’tits mails ^^.

Nous suivre sur les p'tits réseaux

Saez – Fin des mondes + Ma religieuse – Live Rouen 2019

  /  Concert   /  Saez – Fin des mondes + Ma religieuse – Live Rouen 2019

Saez – Fin des mondes + Ma religieuse – Live Rouen 2019

Paroles Fin des mondes

Des dettes pour les nations
Les sourires du pognon
Sur les quais
Des villes épuisées
Toi tu cherches du blé
Pour te payer
Une vie à crédit
T’as le coeur dans la suie
Morne plaine
Non c’est pas Waterloo
C’est les quais des métros
Ouais c’est la chaîne
Des abonnements aux choses
T’as vu qu’est c’que ça cause
Aux gens la merde
Pour des printemps sans roses
Ils peuvent vendre mes proses
Je les emmerde

Quelques maîtres banquiers
Pour des millions de noyés
Dans les métros
Tous ces gens qui ont des rêves
Ces gens qui ne soulèvent
Que la croix sur leur dos

Pour vivre faut payer
Pour s’aimer faut payer
Pour mourir faut payer
Puis faut des assurances
Pour bien nourrir la panse
Du souffre spéculé
Et bien qu’ils crèvent tous
Puisqu’ils en veulent encore du courbe-échine
Ici même l’espoir
A le goût il faut croire
Du règne des machines

Si c’est la fin des mondes
Si c’est l’enfer
Si t’as le cœur qui tombe
Plus bas que terre
Si c’est la mort des rêves
Si tout n’est que poussière
Tu le sais quand on crève
Qui nous attend: les vers
Dis t’es pas révolté,toi
De voir nos terres
Toujours en champs de leurs blés
La culture des misères

Quai des métros
J’vois des bateaux
Dis comment sécher nos sanglots
S’évader au lever du jour
Pour nos amours le long des flots
Des navires sur des champs de blé
J’entends crier l’humanité
Allez viens on va s’faire une bière
Pour exploser nos découverts
Doigt levé à leur CAC 40
Ces univers au fond des fentes
J’emmerde Wall Street et les autres
Dits Dieu, pognon, tous les apôtres
On vend nos bonheurs à crédit
Des financiers aux boîtes de nuits
Puisque nos chairs sont aux enchères
Qu’on a baisé la Terre

C’est la guerre mon amour(x3) / Wall Street(?)

Aux vagues emportant des pays
Aux grands patrons du tout pourri
A mon amour dans son caddie
Aux licenciés dans l’incendie
Aux viols collectifs des cultures
Au nucléaire dans la nature
Aux fils des ciments des campagnes
A nos enfants à nos compagnes
Aux laissés sur le bas-côté
Aux blessés des cours des marchés
Au gré des chômeurs des enclaves
A nos amours au fond des caves
Aux dictatures de nos réseaux
Ta vie de merde sur des photos
Aux politiques donnant leur cul
Travailler plus, travailler plus
Au peuple dansant pauvre con
Tous à bander pour du pognon
Pour des p’tits rois de la finance
Pour des guignols menant la danse
Des collabos aux communicants
Des transactions au gout du sang
Il faudra leur couper les couilles
Et puis tant pis si le sang coule
Histoire de faire pousser les fleurs
Qui sait demain pour un meilleur
Tant pis s’il faut tout détruire
Si la Terre il faut reconstruire
Camarade banquier tu peux mourir
Moi je pisserai sur ta tombe
Puis j’y ferai l’amour à ma blonde

Fu*k you Goldman Sachs fu*k you / Wall Street

C’est la guerre mon amour


Paroles Ma religieuse

Elle a pas grandi au couvent
Elle a pas d’crucifix qui pend
Autour du cou
Ma religieuse à moi

Elle récite pas les testaments
Avant ni après ni pendant
Qu’elle s’met à genoux
Ma religieuse à moi

Elle aime pas trop les enfants d’cœur
Elle préfère les plans à plusieurs
Les plans à trois
Ma religieuse à moi

Avec les frères puis les bonnes sœurs
Avec tous les cœurs travailleurs
Sous la burqa
Ma religieuse à moi

Tu la verrais foutre son rimmel
Comme une madone
Quand soudain elle
Tend l’autre joue
Ma religieuse à moi

Qu’elle dit qu’elle en a pas assez
Qu’au saezième ciel faut la monter
La mettre à genoux
Ma religieuse à moi

Tu peux bien tenter d’la voiler
Crois-moi que même le bon dieu sait
Qu’c’est un bon coup
Ma religieuse à moi

À vous damner tous les curés
À faire pleurer l’archevêché
À devenir fou
Ma religieuse à moi

Des cathédrales ou des mosquées
Des synagogues des templiers
Tu la verrais
Ma religieuse à moi

À faire bander le monde entier
Un cul à vous réinventer
L’éternité
Ma religieuse à moi

Y’a pas de Christ pas d’Mahomet
Mon vieux qui puisse rivaliser
Avec la beauté
D’ma religieuse à moi

Moi c’est la seule qui m’fait prier
Moi c’est la seule qui m’fait pleurer
Par l’robinet
Ma religieuse
Ma religieuse

Ma religieuse à moi elle met
Par tous les trous doigt levé haut
À toutes les soutanes les bigots
Qui voudraient la mettre au fourneau

Elle gardera le poing levé
Contre toutes les communautés
D’ceux qui voudraient lui faire la peau
À nos féminines libertés

Il est pas né celui qui la voilera
Ou lui fera faire des signes de croix
Autrement quand elle dit papa
Oui mon père allez prends-moi

Le diable au corps pour y voir dieu
Viens on va prier tous les deux
Tu sais dans mon église à moi
La religion c’est l’plan à trois

J’suis pas bouddhiste moi j’suis bouddha
Putain quand elle s’assoie sur moi
Quelle me fait tout
Ma religieuse à moi

Elle dit qu’elle aime bien prendre des doigts
Pendant qu’elle fait des signes de croix
Quand j’envoie tout
Ma religieuse à moi

Quand elle boit mes spiritueux
Tu sais dans l’cul ou dans les yeux
Elle a pas froid
Ma religieuse à moi

Que moi j’en deviens religieux
Ouais puisque moi je n’ai pour dieu
Qu’son cul je crois
Ma religieuse à moi

Quand elle se donne qu’est-ce qu’elle est bonne
Oh non crois-moi qu’c’est pas une nonne
Ma fille de joie
Ma religieuse à moi

Crois-moi quand elle me dit mon père
Ça veut pas dire fais ta prière
En signe de croix
Ma religieuse à moi

Qu’elle fait juter dans le bénitier
Mon eau bénite pour remplacer
Son mascara
Ma religieuse à moi

Quand elle m’fait voir dieu dans sa paire de seins
À faire bander saint Pierre ou saint Thomas
Ma religieuse à moi

Paraît qu’le pape à son number
Qui la follow sur Twitter
Sur son Insta’
Ma religieuse à moi

Paraît que partout sur la terre
Tous les peuples font des prières
Des signes de croix
Ma religieuse à moi

Devant moi quand elle s’met à genoux
Puis qu’elle me tend l’autre joue
Toi tu sais pas
Ma religieuse à moi

Elle est belle à vous rendre fou
Quand elle se met devant vous
La chatte en croix
Ma religieuse à moi

Putain la haine t’as vu la France
Communautaire fils de dieu
Dire qu’y a quarante ans ils s’cachaient
Putain ma vieille vas-y progrès

Putain commence à nous faire chier
Avec leur théâtre d’amputés
D’la réflexion tous les troufions
De tous les dieux du monde entier

Ça croit encore aux contes de fées
Et ça vient vous donner des leçons
Mon vieux sur comment s’habiller
Ouais et puis quoi faudrait bouffer

Ceux-là qui en sont à vénérer
Bien sûr toujours la tête baissée
Pour accepter leur sort de pauvres
Perdus dans les mondialisés

Comme quoi rien n’est jamais acquis
Quelle que soit la modernité
Tant qu’on leur permettra d’parler
Ils viendront toujours nous faire chier

Société perdue religion
Sur des iPhones prostitution
Prise entre peste et choléra
Entre bikini et burqa

Entre Trump et les moyen âge
Putain mon vieux vas-y l’carnage
C’est pas l’époque des libertés
Putain fais tourner ton tarpé

Dans les cerveaux y a plus grand chose
Pour s’protéger de l’overdose
Ou pour retrouver du sacré
Y a-t-il d’autre choix que cacher

Au grand déballage de la viande
Toujours pour que le peuple bande
Faut des codes-barres sur tous les culs
De cette humanité vendue

Alors moi j’préfère me barrer
Tous les dimanches aller prier
Mais mon église à moi tu sais
Elle a pas la gueule des curés

Elle a la gueule des libertés
À poil oui pour l’éternité
De toutes les nationalités
Moi j’veux des putes à mon chevet

Qui prient ouais pour ma rédemption
Puis p’t’-être même pour du pognon
Tu sais moi j’en ai rien à foutre
Tant que j’peux balancer mon foutre

Aux gueules des anges artificiels
Tu sais puisqu’on va pas au ciel
Autant l’toucher entre les cuisses
Il faut qu’ça passe autant qu’ça glisse

Alors on s’fait rien qu’elle est moi
Des prières rien qu’avec les doigts
Loin de leurs religions vendues
On préfère prier par le cul

Loin des arriérés du cerveau
Et puisqu’elle mouille comme un bateau
À traverser des atlantiques
À découvrir des amériques

Allez viens baiser avec moi
Tu viendras faire des signes de croix
À traverser des atlantiques
À découvrir des amériques
Allez viens t’asseoir sur le roi
J’suis pas bouddhiste moi j’suis bouddha

Au nom du vice de la chaire
Et puis du sein meurtri
Sainte meurtrie mère de Dieu
Je te salue Marie

Au nom du vice de la chaire
Et puis du sein meurtri
Sainte meurtrie mère de Dieu
Je te salue Marie

Ma religieuse à moi
Elle met des doigts bien haut
À toutes les soutanes des pouvoirs
Qui voudraient la mettre au fourneau

À tous les apôtres ignorants
Puis à toutes les communautés
Qui voudraient ouais lui faire la peau
Elle gardera le poing levé

 

Poster un commentaire