Le dernier disque – Bataclan 21/12/2016

509 vues
07:22durée
100%
Votes : 8

Vidéo filmée lors du retour sur scène de Damien Saez au Bataclan le 21 décembre 2016.

Paroles « le dernier disque »

Si c’est le dernier disque ouais le dernier cantique
De mes mots pour le monde oui le dernier supplique
Si j’ai même plus l’envie de livrer mes musiques
À mon pays vendu à des luttes pathétiques

Si vont nos littéraires sûrs vers l’enterrement
Si c’est noyé de sang la terre du Bataclan
Si j’ai trop combattu trop de moulins à vent
Si je crois les poètes ne sont plus de ce temps
Si je suis le dernier alors dit à quoi bon
Si sur la terre des hommes il n’est plus d’horizon

Si même dans mes écrits je n’ai plus rien à dire
S’il n’y a plus l’envie plus l’envie de t’écrire
Juste au bord d’un ruisseau aller voir oui l’oiseau
Voir cogner les piverts sur le bois des bouleaux

Si c’est ça qui est offert aux regards de l’enfant
Si c’est celle-là ma terre la terre du Bataclan
Barbaries des bons dieux ou bien des pétrolières
Toujours le miséreux des esprits qui galèrent

S’il n’y a plus que dégoût de ces gens sur ma terre
Si je suis dégoûté parfois d’être leur frère
Si écrire pour mon peuple vire à l’humanitaire
Qu’est-ce qu’on est devenu si putain c’est la guerre

Oui si moi je suis né oui du peuple du ciel
Si je suis un oiseau qui a trop battu des ailes
Si j’ai trop combattu si je passe la main
Sûr à la résistance que fera-t-on gamin ?

Du dictat de l’Orient ou bien de l’Occident
Ouais des soldats du sang ou de ceux de l’argent
Puisqu’il est sans frontière moi je ne vois pourtant
Que le sang sur la terre oui de mon Bataclan

Triste monde je t’écris pour te dire mes Joconde
Seront mieux avec moi emportées dans ma tombe
À l’abri du vulgaire au chaud dans mes tiroirs
Non pas pour cette terre resteront mes mémoires

Si j’enlève mon art du grand communiquant
Confiture aux cochons aux moutons dans les champs
De blés je me retire de la fosse au purin
Ouais crois-moi mon ami protège ton gamin

Confiture aux cochons oui même c’est peu dire
Le cochon ça se mange tout comme le mouton
Là je crois ça devient du caviar au cafard
Pour les peuples du rien les cerveaux au mitard

Oui reprend tes esprits triste peuple perdu
On fait pas des bouquins pour se torcher le cul
Les livres c’est réservé à ceux qui savent lire
Tout comme mes poèmes à ceux qui disent je t’aime

Du caviar au cafard mes poèmes aux réseaux
Alors s’il est trop tard ouais pour sauver ma peau
Permet-moi de sauver ce que j’ai de Rimbaud
Et même si je dois prendre oui le chemin d’Hugo

Alors c’est décidé je rentre en résistance
Si je dois te quitter pour te sauver ma France
Écrire mes manifestes ouais depuis l’Alaska
Éradiquer la peste pour guider le combat

Peuple qui se connecte peuple déconnecté
Toujours plus oui je crois de la réalité
Je ne livrerai plus mes lettres qu’aux lettrés
Ou alors à ceux-là qui aiment encore le papier

Il faut tuer le libre quand il veut vous tuer
Emprisonner les mots du vulgaire fou à lier
Faut fermer les réseaux ouais des fautes de français
Oui pour ressusciter notre oiseau liberté

Et si moi je suis né oui du peuple du ciel
Si je suis un oiseau qui a trop battu de l’aile
Si j’ai trop combattu si je passe la main
Sûr à la résistance que fera-t-on gamin ?

Vidéo YouTube, source : TheShadowfax68

Vidéos relatives

Ajouter un commentaire