Fin des Mondes – Dijon 2013

1529 vues
05:41durée
90%
Votes : 10

Cette chanson qui traite d’un sujet social figure sur le disque « Les Échoués » (Messina) et la Fin des Mondes lève le poing puisqu’elle figure en première position sur l’album. On peut dire que cette chanson met un « La » à cet album, et Saez va approcher et insérer directement le thème de la société qui nous écrase et nous broie. On se sent oppresser avec cette chanson mais putain que ça fait du bien de chanter, se défouler et d’écouter Damien Saez monter en puissance. Les yeux s’ouvrent, mais le chemin change-t-il de cap ?

Sur un article paru sur le site « Humanité », Damien Saez explique qu’il n’est pas spécialement engagé (sans parler de l’engagement politique), mais il relate que si l’on parle de social, comme sur la chanson « Fin des Mondes », on est forcément engagé. Ce qu’il dit ne pas être spécialement. Damien nous fait comprendre que parler de telle ou telle personne (Sans domicile fixe…) ne rend pas la personne ou l’artiste engagé.

Même si lorsque l’on lit les commentaires de fans de Damien Saez, ils relatent tous un engouement pour cette chanson « Fin des Mondes » et ils raffolent de ce « Fuck you Goldman Sachs »* lancé à l’unisson lors de la chanson et à la fin avec ce public poing levé et la lumière qui se rallume d’un coup.

Fin des mondes
[…]
Quelques maîtres banquiers
Pour des millions de noyés
Dans les métros
Tous ces gens qui ont des rêves
Ces gens qui ne soulèvent
Que la croix sur leur dos

Pour vivre faut payer
Pour s’aimer faut payer
Pour mourir faut payer
Puis faut des assurances
Pour bien nourrir la panse
Du souffre spéculé
Et bien qu’ils crèvent tous
Puisqu’ils en veulent encore du courbe-échine
Ici même l’espoir
A le goût il faut croire
Du règne des machines
[…]
Damien Saez

*Plus qu’une banque, Goldman Sachs est un empire invisible riche de 700 milliards d’euros d’actifs.[…] Depuis cinq ans, Goldman Sachs incarne les excès et les dérives de la spéculation financière.
Vidéo à la demande : Goldman Sachs, La banque qui dirige le monde, de ce reportage de 72min diffusé sur Arte

Vidéos relatives

Ajouter un commentaire