Poésie Résistante - Acte 1 - Manifeste de Damien Saez

21 Février 2017

En écoute exclusive pour les abonnés au Manifeste sur Culturecontreculture, retrouvez trois nouvelles chansons de Damien Saez : « Bonnie », « Rue d’la soif » et « Château de brume ».

Bonnie et Rue d’la soif figurent sur l’album « Lulu » à venir le 10 mars sur le premier disque « Mon européenne »

nouvelles chansons exlus damien saez bonnie rue d-la soif château de brume

Le mode « rock » pour la tournée s’annonce épique!
On découvre de nouveau une anaphore (consiste à commencer des vers/phrases par le même mot) sur la chanson Bonnie

De jolies connotations sexuelles, un rythme rapide, Damien Saez arrivera-t-il la durée sur Bonnie en live lors de sa tournée? ^^

Paroles Bonnie :

Bonnie le soir Bonnie couche tard
Bonnie comptoir Bonnie les bars
Bonnie perdue Bonnie la rue
Bonnie dis pourquoi t’es pas v’nue
Bonnie boulevard Bonnie trottoir
Bonnie qui est toujours là pour boire
Bonnie tes yeux Bonnie à dieu
Bonnie nous deux ouais y a pas mieux
Bonnie les gares Bonnie s’égare
Bonnie la nuit Bonnie bonsoir
Bonnie l’hiver dans ses paupières
Bonnie pas chère qui vend sa chair

Bonnie blessure Bonnie cœur pur
Bonnie sanglot Bonnie cyanure
Bonnie qui aime pas trop quand ça dure
qui aime un peu trop quand elle est dure
Bonnie en cure ouais ça c’est sûr
dans la voiture Bonnie biture
Bonnie dans l’mur Bonnie j’te jure
Bonnie m’a laissé la facture

Bonnie alcool Bonnie t’es folle
Bonnie qui m’viole quand elle est molle
Bonnie dans l’cul Bonnie sait plus
tous les trains qui lui passent dessus
Bonnie voyou Bonnie loulou
qui met les cœurs au garde-à-vous
Bonnie la braise Bonnie la baise
Bonnie qui aime bien ouais bien les balèzes
Bonnie tu t’marres Bonnie c’est marre
Bonnie nous deux y a rien à voir
Bonnie reviens, la peau d’chagrin
Bonnie tu sais ça sert à rien

Bonnie la bière Bonnie la nuit
Bonnie préfère ouais les bandits
Bonnie ta mère Bonnie qui fuit
Bonnie whisky quand t’es partie
Bonnie vin rouge Bonnie voit rouge
Bonnie qui tire sur tout c’qui bouge
Bonnie vodka, la tequila
dis Bonnie allez ressers-moi
Bonnie qui s’pointe Bonnie la pinte
Bonnie tes nichons quand tu pointes
Bonnie Guinness Bonnie tes fesses
Bonnie qui m’laisse Bonnie tristesse
Bonnie les shots Bonnie les chiottes
Bonnie qui aime un peu trop mes potes
Bonnie pognon Bonnie vison
puis Bonnie ouais qui a pas un rond

Bonnie troquet t’as pas payé
Bonnie c’est moi qui ai du raquer
Bonnie pom-pom ouais c’est l’pompon
heureusement qu’j’aime bien tes nichons
Bonnie t’as bu Bonnie t’abuses
Bonnie perdue Bonnie tu m’uses
Bonnie charbon Bonnie c’est bon
mais dis-moi qu’est-ce qui tourne pas rond

Bonnie matin Bonnie chagrin
Bonnie tapin Bonnie combien
Bonnie la Suze Bonnie la suce
Bonnie la mort quand ça l’amuse
Bonnie qui joue Bonnie à genoux
Bonnie qui jouit un point c’est tout
Bonnie pirate Bonnie quatre pattes
Bonnie qu’on s’tape Bonnie qui gratte
Bonnie bonne sœur ouais à quelle heure
Bonnie confesse au fond des fesses
Bonnie bénite Bonnie m’habite
Bonnie ouais c’est d’la dynamite
Bonnie dimanche Bonnie tes hanches
qu’on voit son cul quand elle se penche
Bonnie qui crache dans l’bénitier
Bonnie qui aime bien s’taper l’curé

Bonnie la fête Bonnie guinguette
Bonnie ouais t’as pas vu ta tête
Bonnie ta sœur Bonnie mon cœur
Bonnie on ira voir Honfleur
Bonnie sucette Bonnie trempette
Bonnie pompette Bonnie trompette
Bonnie bourrée dans la bourrée
Bonnie qui aime bien s’faire labourer
Bonnie qui mouille quand on la fouille
de haut en bas qui a pas la trouille
Bonnie devant Bonnie derrière
Bonnie tout l’temps Bonnie par terre
Bonnie cartouche quand on la touche
Bonnie qui louche Bonnie t’es louche
Bonnie amour Bonnie au s’cours
allez Bonnie viens faire un tour

Bonnie pupuce en poupée russe
Bonnie qui traîne dans les bars russes
Bonnie pas cotée à l’argus
Bonnie qui a la gueule d’Emmaüs
Bonnie qui danse Bonnie polka
Bonnie qui r’ssemble à Pétrushka
Bonnie qui tête Bonnie qui boit
comme du p’tit lait ouais la vodka
Bonnie bonbon Bonnie c’est con
Bonnie qu’tu sois pas un garçon
Bonnie la blonde Bonnie s’inonde
Bonnie qui tombe quand elle est ronde
Bonnie vin rouge Bonnie voit rouge
Bonnie qui tire sur tout c’qui bouge
Bonnie vodka la tequila
dis Bonnie allez ressers-moi

Bonnie torchée Bonnie torchon
qui donne à bouffer aux cochons
Bonnie torchée Bonnie torchon

Bonnie torchée Bonnie torchon
qui donne à bouffer aux cochons
Bonnie la fête Bonnie guinguette
Bonnie ouais t’as pas vu ta tête
Bonnie ta sœur Bonnie mon cœur
Bonnie on ira voir Honfleur
Bonnie sucette Bonnie trempette
Bonnie pompette Bonnie trompette

Bonnie qui m’cogne Bonnie Charogne
Bonnie l’orgie dans mon whisky
Bonnie t’es dingue Bonnie la bringue
Bonnie mais va t’ach’ter un flingue
Bonnie l’alcool Bonnie la folle
Bonnie qui m’cogne Bonnie qui m’viole
Bonnie qui aime bien s’faire labourer
Bonnie bourrée danse la bourrée

Bonnie les shots Bonnie les chiottes
Bonnie qui aime un peu trop mes potes
Bonnie j’me casse Bonnie connasse
arrête un peu d’faire ta pétasse
Bonnie bénite Bonnie m’habite
Bonnie ouais c’est d’la dynamite
Bonnie dans l’cul Bonnie sait plus
tous les trains qui lui passent dessus

Bonnie torchée
Bonnie torchée
Bonnie torchée

Rue d’la soif…alors pour cette chanson est un appel à du Pogo comme annoncé dès le début de son Manifeste. Un peu du style de Matmatah, « Rue d’la soif » est festive, et lors de live en concert, encore une fois bien rock et qui devrait envoyer du lourd! Taillée pour la tournée Rock de Damien Saez : )))

Paroles Rue d’la soif :

de La Rochelle à La Ciotat
au whisky ou à la vodka
puis d’Étretat à Saint-Malo
à la brune ou bien au Cointreau

de Charleville à Charleroi
moi j’ai toujours la gueule de bois
dans les bars clandés les bistrots
moi j’finis toujours au pogo

à la piquette ou au Picon
si t’es Berwette si t’es carton
moi j’irai même jusqu’à Outreau
tu sais pour m’taper un Cointreau

dans tous les repaires à keupons
dans tous les squats à la baston
on est bourré comme des tonneaux
de Saint-Brieuc à Saint-Malo

à la fête à la fête
à la fête à la fête
de Saint-Brieuc à Saint-Malo
à la fête à la fête
on est bourré comme des tonneaux

dans tous les rades de tous les ports
du Cotentin aux Côtes d’Armor
sûr on est bourré comme des coings
sûr on marche tous comme des pingouins

dans tous les repaires à poivrots
dans les bars clandés les bistrots
nous tous les soirs on s’met la tête
nous tous les soirs on fait la fête

sûr à rouler comme des tonneaux
nous on apprend ça au berceau
faut qu’ils aillent chercher les pompiers
tous les soirs pour nous ramener

à la Guinness jusqu’au tombeau
à la Prune ou bien au Cointreau
à La Rochelle à La Ciotat
au Whisky ou à la Vodka

à la fête à la fête
à la fête à la fête
au whisky ou à la vodka
à la fête à la fête
putain la déprime
moi je bois
allez

toujours sur la route de la soif
entre les comas et les baffes
tu sais moi qu’importe l’alcool
j’ai qu’un seul dieu c’est la picole

comme un tonneau jusqu’à la lie
putain pour m’finir dans un lit
dans le tien ou celui d’une autre
pour moi l’amour n’a pas d’apôtre

non moi j’ai pas le cœur banquier
moi j’y peux rien faut qu’fasse trinquer
putain tout ce qui passe à côté
à la santé de l’amitié
aux frangines qui nous ont laissés
et puis y a celles qu’on a baisées
dans tous les trous du cul du monde
boire comme un trou jusqu’à la tombe

faut qu’ils aillent chercher les pompiers
tous les soirs pour nous ramener
moi j’y peux rien faut qu’j’fasse trinquer
putain tout c’qui passe à côté

on est bourré
on est bourré
comme des tonneaux
allez
de Saint-Brieuc à Saint-Malo
allez
on est bourré
comme des tonneaux

moi de Compiègne à Concarneau
tu sais j’irais même à vélo
moi j’irais même jusqu’à Honfleur
pour aller ouais m’taper ta sœur

dans les bars clandés les bistrots
pour aller m’faire un p’tit pogo
de Saint-Malo à Saint-Brieuc
c’est pas très loin mais c’est tant mieux

parce que mon vieux quand t’es bourré
bin ça fait loin la marche à pied
sûr à la nage jusqu’à l’ïle d’Yeu
un jour j’irai revoir les yeux
de celle qu’avait bu avec moi
un soir où moi j’me souviens pas
au Chouchen ou à la Chartreuse
ouais c’est ma tournée pour les gueuses

au Chouchen ou à la Chartreuse
ouais c’est ma tournée
ouais c’est ma tournée
ouais c’est ma tournée
ouais c’est ma tournée

frangin t’as vu un peu la France
c’est l’heure de faire nos résistances
nos luttes à nous dans les bistrots
c’est d’finir ronds comme des tonneaux

comme des putois sûr à gueuler
les prénoms d’celles qui s’sont barrées
puis quand les autres iront voter
nous c’est sûr on s’ra trop bourré

puis quand les autres iront voter
nous c’est sûr on s’ra trop bourré
nous c’est sûr on s’ra trop
nous c’est sûr on s’ra trop bourré
nous c’est sûr on s’ra trop bourré

album lulu damien Saez mars 2017

La chanson Château de brume est magnifique, splendide et émerveille beaucoup de fans de Damien Saez à la lecture des premières réactions sur les réseaux. Cette musique ne figure pas sur l’album « Lulu », sur Culturecontreculture elle reste dans les inédits.

Paroles Château de brume :

il est un endroit perdu
il est un endroit tu sais
où je recueille en passant
mes deuils et mes tourments

il y avait un cimetière là
et moi j’y ai planté des roses
que les poussières des âmes en pleurs
oui qu’elles viennent nourrir les fleurs

il est de ces destins maudits
il est de ces mots qu’on se dit
il est un endroit de fantômes
il est des lignes au creux des paumes

il est des soirs mélancolie
il est des brouillards dans la nuit
là-haut sur la campagne belle
il est la terre des tourterelles

il est des murs qui m’emprisonnent
et si moi là je t’abandonne
si l’amour parfois doit s’enfuir
tu sais c’est pour mieux revenir

dans mon château de brume
juste en-dessous la lune
je suis princesse parfois
mais dis-moi princesse de quoi

si mon roi est parti toujours
pour d’autres cœurs d’autres amours
moi j’aime à retourner là-bas
juste à penser à toi et moi

la nuit je vais cœur de fantôme
je marche nu dans la forêt
j’ai ta blessure au creux des paumes
j’ai la blessure du condamné

je suis le murmure du vent
j’entends le sacre du printemps
moi je repars à la conquête
oui de mon cavalier sans tête

il reviendra par la forêt
de ce donjon me libérer
du fond de mes éternités
moi je l’attends mon écuyer

la lune est belle et moi je meurs
du fond de mon tombeau de fleurs
au gré des cœurs de chrysanthèmes
au gré des adieux, des je t’aime
au gré des fleurs de chrysanthèmes
au gré des adieux, des je t’aime

il est perdu dans un jardin
entre la neige et le chagrin
les mots d’amour qu’on s’était dits
de ces destins qui sont maudits

il est le chant des mornes plaines
aux hivers à chanter qu’ils s’aiment
avant de mourir au combat
comme je meurs d’amour pour toi

il est oui des champs de bataille
de cet amour dans mes entrailles
qui ressemblent au dernier repas
il est oui quand l’hiver est froid

il est sous le ciel de novembre
il est oui les siècles à se pendre
il est des empires de blessures
il est l’envol et l’envergure

la nuit je vais cœur en détresse
je marche nu dans les forêts
j’ai la blessure du chant des messes
j’entends le pleur du condamné

je suis le murmure du vent
j’entends les sacres du printemps
moi je repars à la conquête
ouais de mon cavalier sans tête

il reviendra par la forêt
de ce donjon me libérer
du fond de mes éternités
moi je l’attends mon écuyer

la lune est belle et moi je meurs
du fond de mon tombeau de fleurs
au gré des fleurs de chrysanthèmes
au gré des adieux des je t’aime

dans mon château de brume
juste en-dessous la lune
je suis princesse parfois
mais dis-moi princesse de quoi

si mon roi est parti toujours
pour d’autres cœurs pour d’autres amours
là-bas tu sais je pense à quoi
là-bas je pense à toi et moi