Bataclan : "que moi et mes putains de sanglots" (tango)